Chers élèves, collègues et partenaires industriels,

C’est la rentrée. Bienvenue à tous les nouveaux  élèves, en cycle préparatoire intégré et en cycle  ingénieur,  qui  viennent  se  former  pour  devenir  ingénieur  céramiste.   Bienvenue également  aux nouveaux enseignants et personnels qui viennent renforcer les équipes pédagogiques  et administratives, au service en premier lieu des élèves et des industriels du secteur.

Ce semestre sera ponctué par des évènements récurrents et bien ancré dans la vie de l’établissement,  comme  la  période  d’intégration,  la  tenue  du  Forum  Avenir,  moment  de rencontre privilégié entre entreprises et futurs ingénieurs et la cérémonie de remise des diplômes le 25 novembre 2016. Cette cérémonie sera très probablement un temps fort de ce semestre, puisqu’à  partir de janvier  2017, la fusion sera effective avec I’ENSIL. Au vu des échéances  importantes  et  maintenant  très  proches,  il me  parait  important  de  repréciser certains points qui ont conduit à cette évolution majeure pour l’école.

Depuis une dizaine d’années déjà, I’ENSCI était à la recherche  de solutions pour régler son problème structurel lié à sa petite taille, qui ne peut être résolu en augmentant les effectifs, le nombre de diplômés actuel correspondant  aux besoins du marché. Pour grossir, I’ENSCI a développé une stratégie d’alliance avec des réseaux d’écoles d’ingénieurs et des labels nationaux.  L’évolution   de  l’école  vers  un  modèle   d’établissement   type  INSA  implique maintenant une structuration en départements, que I’ENSCI seule ne peut pas assurer.

Associer les filières ingénieurs des deux écoles, ENSIL et ENSCI, permet de structurer et de faire émerger sur Limoges un pôle formation en ingénierie visible et renforcé doté de départements bien identifiés : les matériaux céramiques  et le génie des procédés  pour les matériaux, où les disciplines sont complémentaires et où les chercheurs travaillent déjà dans le même laboratoire ; mais aussi la mécatronique, l’eau et environnement, l’électronique  et les télécommunications.  Ce besoin de structuration  émane de demandes récurrentes de la part de la Commission des Titres d’Ingénieur, qui déjà en 2010 avait formulé cette recommandation de structuration, et d’un engagement pris dans le dernier contrat d’établissement conclu avec le Ministère de tutelle et couvrant la période 2012-2017.

L’ENSCI s’était en effet alors engagée à « conduire avec ses partenaires une restructuration de l’offre d’ingénieur du site de Limoges harmonisée, plus attractive et dotée de nouvelles compétences,  lui  permettant  de  trouver  une  place  dans  un dispositif  de  formation  et de recherche garant du rayonnement accru de sa spécialité.»

Il ne s’agit pas de perdre  son identité, mais au contraire de la renforcer en se regroupant pour disposer d’une taille critique suffisante et de gagner en complémentarité et en visibilité, critères indispensables  pour être bien identifié au sein des grands ensembles de formation supérieure inter-régionaux en création.

   C’est sur la base de ce projet, que j’ai défendu devant le conseil d’administration de I’ENSCI en septembre 2014, que je suis devenue Directrice de l’établissement.

Grâce à  l’implication forte des personnels (le Comité technique Paritaire ayant voté à l’unanimité pour le projet), et suite à un long processus institutionnel, le Conseil d’Administration de I’ENSCI, réuni mardi 7 juin 2016,  a voté l’intégration de I’ENSCI au sein de l’Université de Limoges avec, sur 24 suffrages exprimés, 21 voix POUR et 3 abstentions. Il s’est également prononcé sur la création d’une nouvelle composante de l’Université de Limoges réunissant les écoles d’ingénieurs ENSCI et ENSIL avec 23 voix POUR et 1 abstention.

Il nous reste maintenant à construire ensemble, avec les collègues et les élèves de I’ENSIL cette  nouvelle  école,  dont  les  objectifs  sont  de  faire  mieux,  et  plus,  au  service  de  nos étudiants, des  partenaires  industriels,  et de  préparer  les futurs  diplômés  pour  le  monde professionnel.  Ensemble, nous représentons  730 élèves-ingénieurs,  230 diplômés  par an, une  équipe  de  51  personnels   administratifs   et  techniques,  et  de  71  enseignants  et enseignants-chercheurs permanents.

Ensemble, et au travers de projets collectifs, nous pouvons nous engager dans une nouvelle dynamique de développement, pour promouvoir nos formations et nos valeurs.

Devant  les changements  importants  qui s’annoncent,  je peux comprendre  les inquiétudes des uns et des autres. Toutefois,  il faut avoir en tête que bien que l’école évolue, les compétences  acquises  et développées  par  nos  ingénieurs  ainsi que  la  qualité  de  notre formation   perdureront,   notamment   au  travers  des  liens   toujours  forts  avec  l’industrie céramique.

Je terminerai ce courrier par une citation extraite de   la note stratégique votée par le CA en novembre 2015 :

« La formation  ingénieur  dispensée  à  I’ENSCI est  unique  en France,  et bien identifiée  à l’international.   Il s’agit  donc  de  préserver  l’excellence  de  la  formation,  attestée  par  la confiance renouvelée  du secteur industriel des matériaux  minéraux  (au sens large) qui se traduit par l’embauche des ingénieurs ENSCI et par l’implication du monde industriel dans la gouvernance de l’école et dans les activités de recherche (contractuelles ou institutionnelles). Au niveau européen, l’ambition est de devenir la formation phare dans le cœur de métier. »

Bonne rentrée à tous !

Claire Peyratout

Directrice de l’ENSCI

wave-850007